Depuis un an, Minette a une copine au conservatoire. Elles étaient au cours de danse ensemble. Malheureusement cette année, leurs horaires ne coincident pas. Alors hier en croisant cette petite fille me vient l'idée de l'inviter prochainement à un goûter. Pensant la question banale, je lui demande le numéro de téléphone de ses parents ; elle ne sait pas.

Je vais encore passer pour une "allumée" mais j'apprends à mes enfants leurs coordonnées dès l'âge de 3 ans, c'est-à-dire leurs nom-prénom-âge-le nom de la ville où nous habitons- le numéro de téléphone de notre domicile. Et nous répétons celà régulièrement en allant à l'école, c'est une espèce de jeux !

- comment t'appelles-tu ?

-quel âge as-tu ?

- où habites-tu ?

- quel est ton numéro de téléphone ?

Et on rejoue encore et encore...

Au fur et à mesure qu'ils grandissent, j'ajoute des infos, telles l'adresse exacte, le prénom des parents, l'endroit où nous travaillons.

Pour moi, c'est comme leur apprendre à traverser la rue ; c'est être capable de donner un minimum d'infos s'ils se perdent. Et on ne commence jamais assez tôt... A l'heure où l'on s'imagine que le téléphone portable est un sésame universel, il ne protège pas de tout et surtout pas du manque de bon sens dans des situations d'urgence.

Je suis effarée du nombre d'enfants de plus de 8 ans ne sachant pas leur adresse, leur numéro de téléphone, ou la profession de leurs parents !

Bon, la bonne blague est que la petite fille en question était accompagnée de son père à qui j'ai demandé son numéro de téléphone : il ne le connaissait pas non plus ! Heureusement, il a pu me donner son mail...