Difficile de se sentir belle par ce froid polaire.
Je me fais l'effet d'un chou-fleur !

Entre le débardeur Petit bateau, le sous-pull, le pull, le collant, la grosse paire de chaussettes, le pantalon en laine, la doudoune, le pashmina, le béret et les gants, je me maudis dès que je dois aller aux toilettes.

Avec mes chaussures de randonnée aux pieds, j'ai fait une croix sur le glamour et la séduction.
J'admire vraiment celle qui continuent avec leurs escarpins ou bottes à talons mais le taux de remplissage du service d'orthopédie de l'hôpital a achevé de me dissuader de vouloir faire la bébelle.

Alors, je me fais une cure de Julien Clerc en automédication.
Lui seul sait rendre les femmes belles, en parler admirablement et si bien décrire son ressenti d'homme...

En bonus, il y a Benjamin Biolay dans le clip !


Julien Clerc - La Jupe En Laine (New)
Vidéo envoyée par Innocence-1992

Des souliers noirs, une jupe en laine  Je ne dors plus tu sais , je veille  Sur son sommeil  Et tout ce qui la blesse me tue  Je ne vis plus, tu sais je brûle  Et tout se qui la blesse me tue  Jalouse et belle  Tu sais , je veille sur son sommeil  Elle se penche, elle se balance  Vous voyez bien que rien ne manque  Ni les silences, ni les serments    Ni les rubans fidèles et bleus  Ni les querelles des amoureux  Des souliers noirs, une jupe en laine  Je ne dors plus tu sais , je veille  Sur son sommeil  Et tout ce qui la blesse me tue  Quand vient le soir    N'allez pas croire    Qu'on fera l'amour dans le noir  Et dans la chambre elle rit, elle ment  Et moi je meurs d'amour pour elle  Les autres fois je pense à elle  Comme au Bon Dieu sans trop y croire  Le fol espoir de l'amour fou  Elle danse, elle chante    Et quand elle sort    J'attends j'attends, je prie surement  Des souliers noirs, une jupe en laine  Je ne dors plus tu sais , je veille  Sur son sommeil  Et tout se qui la blesse me tue  Elle se penche, elle se balance  Vous voyez bien que rien ne manque  Elle change sa robe et l'eau des fleurs  Et moi je meurs d'amour pour elle  Les autres fois je pense à elle  Comme au Bon Dieu sans trop y croire  Les autres fois je pense à elle  Comme au Bon Dieu sans trop y croire  Le fol espoir de l'amour fou  Elle danse, elle rit    Et quand elle sort  J'attends j'attends, je prie surement    Les souliers noirs, une jupe en laine  Je ne dors plus tu sais , je veille  Sur son sommeil  Et tout ce qui la blesse me tue