En ce moment, je suis un peu comme la chanson de Johnny Halliday : j'aimerai qu"on "me donne l'envie. L'envie d'avoir envie"...
Moi qui suis d'habitude si enthousiaste, toujours à faire des listes, à rêver, je commence cette année 2009 comme ces vieilles voitures du temps passé, que l'on démarrait à tours de manivelle.

J'ai l'impression d'être face à un mur au boulot : je veux changer d'horaires pour revenir à une vie plus normale mais pour quoi faire ? A priori, comme çà, j'aurai juste envie d'avoir des horaires de bureau : 9h-17h, ne pas travailler le mercredi ni les week-ends et les jours fériés. Mais ce n'est pas très compatible avec mon job d'infirmière ; ce serait même antinomique.

J'ai envie de prendre du temps, continuer à faire des gâteaux bio le lundi (d'ailleurs il faudrait peut-être que je les publie), boire du thé, lire des livres pelotonnée dans mon canapé, aller au musée, voir mes copines plus souvent, me réinvestir  au niveau associatif, faire du yoga, du pilates et/ou de la danse de salon, que sais-je encore !

J'ai envie de pousser la porte de l'Atelier de Charenton, laisser libre cours à ma créativité, dessiner, peindre, découper, coller. Faire quelque chose de mes 10 doigts, autre que piquer, perfuser...

J'ai envie d'un bel appartement, meublé avec goût, propre et bien rangé, avec quelques pièces de designers, comme on en voit dans toutes ces émissions de déco.

J'ai envie d'un chat persan sur mes genoux.


J'ai envie de voyager : retourner en Suède, aux Pays-Bas, en Italie, à Dubaï, en Angleterre ; découvrir les Etats-unis, le Canada, le Brésil, l'Inde, le Vietnam, le Japon...

J'ai envie de nouveau, d'ancien, de continuer ce chemin avec Petit mari, voir mes enfants grandir, rire, parler avec eux.

J'ai envie de perdre 10-15 kg, ne plus avoir cet air sévère, ses plis sur le front qui se transforment en rides.

J'ai envie d'une grande baignoire, d'un jacuzzi, de bains bouillonnants moussants parfumés.

J'ai envie de massage, de peau douce.

J'ai envie d'un jardin, de terre, d'odeurs...

En fait, j'ai tout faux : j'ai un tas d'envies, même plus qu'il n'en faudrait pour remplir une vie !
Je crois qu'on peut appeler çà la crise de la quarantaine...

*****

Inventaire

Une pierre
deux maisons
trois ruines
quatres fossoyeurs
un jardin
des fleurs

un raton laveur

une douzaine d'huîtres un citron un pain
un rayon de soleil
une lame de fond
six musiciens
une porte avec son paillasson
un monsieur décoré de la légion d'honneur

un autre raton laveur

un sculpteur qui sculpte des Napoléon
la fleur qu'on appelle souci
deux amoureux sur un grand lit
un receveur des contributions une chaise trois dindons
un ecclésiastique un furoncle
une guêpe
un rein flottant
une écurie de courses
un fils indigne deux frères dominicains trois sauterelles un strapontin
deux filles de joie un oncle Cyprien
une Mater dolorosa trois papas gâteau deux chèvres de Monsieur Seguin
un talon Louis XV
un fauteuil Louis XVI
un buffet Henri II deux buffets Henri III trois buffets Henri IV
un tiroir dépareillé
une pelote de ficelle deux épingles de sûreté un monsieur âgé
une Victoire de Samothrace un comptable deux aides-comptables un homme du monde deux chirurgiens trois végétariens
un cannibale
une expédition coloniale un cheval entier une demi-pinte de bon sang une mouche tsé-tsé
un homard à l'américaine un jardin à la française
deux pommes à l'anglaise
un face-à-main un valet de pied un orphelin un poumon d'acier
un jour de gloire
une semaine de bonté
un mois de Marie
une année terrible
une minute de silence
une seconde d'inattention
et...

cinq ou six ratons laveurs

un petit garçon qui entre à l'école en pleurant
un petit garçon qui sort de l'école en riant
une fourmi
deux pierres à briquet
dix-sept éléphants un juge d'instruction en vacances assis sur un pliant
un paysage avec beaucoup d'herbe verte dedans
une vache
un taureau
deux belles amours trois grandes orgues un veau marengo
un soleil d'Austerlitz
un siphon d'eau de Seltz
un vin blanc citron
un Petit Poucet un grand pardon un calvaire de pierre une échelle de corde
deux sœurs latines trois dimensions douze apôtres mille et une nuits trente-deux positions six parties du monde cinq points cardinaux dix ans de bons et loyaux services sept péchés capitaux deux doigts de la main dix gouttes avant chaque repas trente jours de prison dont quinze de cellule cinq minutes d'entracte.

et...

plusieurs ratons laveurs.

Jacques Prévert