Depuis plus de 3 ans que je blogue, je suis peu l'évolution de la blogosphère, encore que...
Comme les modes et les saisons, il se crée beaucoup de blogs à certains moments, qui disparaissent pour renaître parfois ailleurs en mieux ou en moins bien. Pas facile du coup de mettre ses liens à jour.
On blogue avec ce que l'on est, ce que l'on aimerait être ou devenir. Internet est le lieu de tous les possibles et chacun veut sa petite part de reconnaissance. Heureusement du virtuel au réel, des communautés se forment, des petits clubs où l'on doit montrer patte blanche avant d'être admis.
Et il y a les électrons libres, les inclassables...

Ce qu'il y a de bien à l'école, quand on est premier de la classe, on sait qu'on le  doit à son mérite, à son travail, à son sérieux...
Quand on figure dans les classements de blogs, cela rassure (youpi, j'ai trouvé "mon" public). On peut aussi se demander  ce qu'on a fait pour en arriver là.

Lundi dernier, j'étais invitée au dîner de blogueuses organisé par Nathalie Kosciusco-Morizet (dite NKM pour les initiés) au Secrétariat d'état à la Prospective et au Développement de l'Economie numérique.

d_ner_de_blogueuses_2

je suis cachée au fond à gauche

Je vous passe le moment de surprise, le rire, la discussion avec Petit mari et les enfants, le questionnement... Pour ne pas paraître trop cruche et au cas où ce serait une mauvaise blague, j'ai effectué quelques recherches sur le net. J'ai bien potassé les sites d'utilisateurs pointus, de geeks, d'information pour ne pas me faire avoir sur une question basique genre "le web 2.0" comme le porte-parole de l'UMP l'autre jour.
Vous imaginez ? Tout çà pour un simple dîner !

Donc j'y suis allée pour Elle, Madame la Ministre. Je ne me suis pas transformée en groupie mais elle correspondait à l'image que j'en avais. Plus petite que je ne l'imaginais, perchée sur des talons de 12 (comme disent les modeuses), très élégante, à la fois simple et sophistiquée, plus jolie qu'à la télé, vive, intelligente, drôle, réaliste, curieuse de tout, compétente.

001

d_ner_de_blogueuses_avec_NKM

Une rencontre de blogueuses... J'y ai retrouvé Isabelle de Mon blog de maman (nous nous étions vues à la soirée Elle en novembre dernier), fait la connaissance de Elodie - Miss Hello du Nuage des filles et de Corinne de Tout pour Elles. Il y avait 4 tables avec sur chacune une place réservée à Madame la Ministre qui dégustait un plat avec ses convives. Plusieurs de ses collaborateurs(-trices) étaient présents, ainsi que son époux, un photographe et 2 journalistes (VSD et Madame Figaro).

La conversation était plaisante, même si par moments, j'ai eu l'impression de participer à un entretien d'embauche où certaines personnes essaient par tous les moyens de se démarquer des autres... J'ai fait des rencontres humainement très intéressantes.

Je ne me suis pas toujours sentie à ma place aussi, ostensiblement ignorée parfois : le regard qui glisse sur vous, la conversation qu'on interrompt en se mettant devant vous, en vous tournant résolument le dos... Ou encore mieux quand on vous apostrophe comme la "guadeloupéenne de service" avec comme entrée en matière "avez-vous vu La première étoile ?" et qu'on vous rappelle qu'en Guadeloupe tout est cher, qu'il y a tout le temps des grèves, etc. Mais j'en garde un très bon souvenir, ravie de voir que les "blogs de mamans"ont leur place dans ce panel de femmes.

J'ai compris que jusqu'alors, j'étais un peu naïve et superficielle, inconsciente de pas mal d'enjeux. A mes yeux de simple usagère, la blogosphère connaît un tournant très important, marqué par la reconnaissance de la pluralité des blogs féminins et l'introduction de l'argent. En regardant de plus près les sollicitations que je reçois, les billets sponsorisés que l'on voit fleurir un peu partout au même moment pour la même marque, la guerre des classements, le foisonnement de e-boutiques et de vide-placards, une autre économie est née ! Plus "proche" mais également plus agressive en ces temps de crise où chacun veut faire son beurre.

Quelle est la place des blogs féminins ? Quel avenir ont-ils ? Le télé-travail permettra-t-il aux femmes de mieux concilier vie familiale et activité professionnelle ? Le succès du statut de l'auto-entrepreneur donne les prémisses d'une réponse. Les blogs doivent-ils devenir "commerciaux" pour durer ? Je vais m'y intéresser de près dorénavant ! En consultant la liste des invitées au dîner, en lisant les sites/blogs de leurs auteures, je suis épatée par la diversité des compétences, des talents, des connaissances...

Cette soirée aurait pu s'intituler : "de l'intérêt de se constituer un réseau et comment en intégrer un". On apprend tous les jours...

*****

Elles aussi parlent du dîner : ici, ici , ici


ps : le repas était délicieux !