Fin d'année digne d'un film à suspens pour la mère débordée...

Pas de vacances, juste un arrangement entre associées pour avoir une fête chacune et boulot boulot boulot.

Le 31 décembre en fin de tournée du matin, je m'aperçois que mon pneu arrière est crevé. Pas la peine de compter sur Décathlon, ni Go sport pour me dépanner (j'en avais fait l'amère expérience il y a un mois). Donc appel à To Diffusion à Paris qui nous disent qu'il faut ramener le vélo et surtout ne pas toucher la roue car tout le système électrique y est relié.

Petit mari et moi avons eu des sueurs froides pour faire rentrer mon vélo dans la clio de location mais tout se passe bien et 30 mn plus tard, je repars avec des roues anti-crevaison flambant neuves (et délestée de 100 euros).

J'arrive à temps pour reprendre ma tournée à 16h30 (pour aider des mamies à se préparer pour le réveillon) mais 3h plus tard, mon vélo est volé au bas d'un immeuble.

Petit mari vient encore une fois à mon secours et me permet de visiter mes 4 derniers patients.

Nous refaisons un tour dans la cité où mon vélo a disparu, j'avise une bande de jeunes à qui j'explique ma situation et laisse, sans grande conviction, ma carte de visite en promettant une récompense si je retrouve mon vélo en parfait état de marche...

Soirée un peu plombée, ma famille m'attend pour réveillonner mais je dois repartir munie de ma carte d'identité et de la facture au commissariat de police. Je porte plainte pour vol. La fête commence à 23h30, je me couche à 0h45 car 39 patients m'attendent le 1er janvier.

Je fais ma tournée en partie en voiture, sinon à pieds. Je fais bonne figure devant les patients. Je prévois d'acheter un nouveau vélo "classique" (pas électrique) pour faire ma tournée, en attendant l'indemnisation de l'assurance et/ou que la police retrouve mon vélo abandonné dans un coin.

Le samedi, direction Décathlon où je choisis et demande qu'on me prépare un vélo que je dois passer chercher à 18-19h. A 17h, mon téléphone sonne : un jeune homme me propose de récupérer mon vélo en échange d'une "récompense" de 130 euros 30 mn plus tard...

J'ai payé la "rançon", perdu mes sacoches arrière au passage mais mon vélo est impeccable et lundi j'ai pu travailler normalement !

Drôle de fin d'année 2009 qui aura été très mouvementée mais qui a bien débuté finalement !!!