Jay Z ne mentait pas...

L'arrivée à Manhattan de nuit, l'impression de vivre un rêve éveillé...

Les lumières de la ville, l'Empire State Building, les yellow cabs, les firemen dans la caserne d'à côté...

Un long voyage qui a commencé par la liste mentale de ce qu'on a oublié à l'appart en arrivant à l'aéroport, avec entre autre Petit mari qui a laissé sa chemise sur une chaise, mon chargeur d'ordi portable dans le salon, la carte sd du nouveau caméscope, etc.

Bon, on avait les enfants, les passeports, les billets, les formulaires esta, les CB, de beaux billets de 50$ : c'était le principal !

Toujours ma peur panique de l'avion (depuis ce fichu séjour au Portugal en 2002), donc les dents et les fesses serrées pendant 8h mais c'est pas grave, çà muscle ! XL airways, bien pour le prix mais on a trouvé pire qu'Air France (et ses vols vers les Antilles) pour la bouffe. Par contre, le personnel sympa et pro.

En dehors de la réserve de gâteaux et de barres céréalières qu'il a fallu jeter juste avant l'atterrissage, nothing to declare...

Les formalités de police "finger in the nose", la pêche aux valises (4 au lieu de 2 initialement prévues mais on a de la marge pour le retour avec 23 kg par personne autorisés !!!). 26°c à la sortie de l'aéroport nous a rappelé nos dernières vacances en Guadeloupe. La file de taxis et l'organisatrice en chef qui nous en trouve un pour tous les 6 pour 70$ au lieu des 120 si on en avait pris 2.

Le chauffeur de taxi pas bavard mais très sympa au final et une arrivée à bon port au Holiday Inn Manhattan 6th Av. Chambres petites, la clim à fond, on s'en accomodera pendant 2 semaines.

Il est 7h heure locale (13h pour vous), les enfants dorment encore mais Petit mari et moi trépignons depuis 2h...

A nous Manhattan !