Pffffffffff autant faire comme si et revenir doucement sur la pointe des pieds, j'espère que vous ne m'en voudrez pas.

J'éprouve la désagréable sensation d'être petite, mesquine, toujours renfrognée et sur mes gardes. Toujours tendue, prête à la riposte, me défendant pied à pied devant les coups bas, la radinerie, la méchanceté, l'hypocrisie.

Dur de me battre pour ce que j'ai construit depuis presque 2 ans, dur que cela coïncide avec des tensions dans le couple...

J'ai choisi de me taire, de moins parler, de ne plus donner.

Et là ce soir, devant mon ordi, à mettre un peu d'ordre tout en regardant les multiples diffusions des multiples résumés du fameux mariage, j'ai cliqué sur mon blog.

Il y en a eu des choses ces derniers mois, ces dernières semaines : les 14 ans de Boy en janvier, les 17 ans de Grande fille, les 11 ans de Minette, les vacances au ski, une journée à Disney, l'exposition Manet, l'exposition sous le signe de Mars aux Invalides, des sorties au resto, un peu de cinéma, des promenades, du soleil...

Il y a eu aussi beaucoup beaucoup de peine : l'assassinat d'une de mes patientes et de ses 2 enfants à côté de chez moi, un deuil pour ma meilleure amie, des problèmes de couple aussi pour une autre amie, la mort de mon père toujours comme un voile au-dessus de ma tête... Beaucoup de désillusions, mais aussi des affections sincères, des amitiés solides.

Bref la vie, pour moi comme pour vous avec ses hauts et ses bas sauf que j'ai l'impression d'avoir trop régressée en moi-même, d'avoir perdu quelque chose d'indéfinissable.

Avec le temps...

Avril_2011_419  Avril_2011_681  Avril_2011_694