Etrange sentiment que de se sentir harcelé chez soi. On pense être dans un refuge, un cocon, protégé des turbulences de l'extérieur mais grâce ou à cause du téléphone portable, on se sent agressé...

Depuis plusieurs semaines, nous en faisons l'amère expérience. J'ai cru avoir fait le ménage le jour où j'ai décidé de couper la sonnerie de mon portable professionnel et de le mettre sur vibreur uniquement après que de délicieuses personnes agées m'aient appelé plus de 18 fois entre 2h et 6h du matin. Depuis, mon téléphone pro "dort" dans le salon et moi dans ma chambre ;-)

Ce que nous n'avions pas prévu, c'est la copine de Minette, 12 ans dont les parents ont du louper plusieurs étapes éducatives, du genre :

- je ne dépose pas ma fille à un anniversaire avec une heure d'avance et je ne viens pas la chercher avec 2h30 de retard

- je dois noter tous les jours mes devoirs dans mon agenda

- je ne téléphone pas chez les gens avant 9h le matin, pas aux heures de repas (éventuellement), et pas après 21h et je ne rappelle pas 10 fois si je tombe sur le répondeur.

Il a fallu que nous filtrions les appels, que Minette fasse des réflexions à sa copine, que je réponde et fasse des rappels à l'ordre et enfin, que nous nous absentions pendant 10 jours (nous avons eu une dizaine d'appels quand même sur le répondeur) pour que nous goûtions un peu de calme chez nous depuis une semaine après 3 mois de harcèlement !!!

Et en lisant les post d'Opio, j'ai éclaté de rire : on se comprend.