20302958

Un film qui figurait sur ma liste bien avant l'Oscar de Jennifer Lawrence. 

Un film à voir surtout pour Bradley Cooper (à qui j'aurai donné l'Oscar, moi !) et Robert de Niro. Je comprends que la petite Jennifer du haut de ses 22 ans ait bluffé l'academy, car il fallait avoir de la "bouteille" pour interprêter son personnage.

J'ai beaucoup aimé l'histoire : un américain moyen qui pête les plombs quand il découvre que sa femme le trompe avec un collègue. Et après un séjour de plusieurs mois en hôpital psychiatrique, se retrouve avec armes et bagages chez ses parents...

Ce film évoque bien la folie en général, la folie que l'on porte chacun en nous au gré de nos réussites, de nos échecs, de nos fragilités, de nos coups de stress, de nos deuils : toutes ces petites choses, ces pressions quotidiennes, ces agressions qui peuvent nous amener à commettre le pire envers soi ou les autres. 

Oui, ce film parle à toutes les personnes qui ont été ou sont confrontées à la maladie mentale. Mais il montre aussi qu'avec un traitement adapté et un bon entourage, on s'en sort, on peut mener une vie "normale" et que pour certains, ce n'est qu'un accident de parcours.

 

 

Ok de prime abord, quand j'ai vu les affiches dans la rue, je n'ai pas eu envie d'y aller. Ensuite j'ai vu la bande annonce au cinéma et il y avait Pierre

20446783

Niney (de la Comédie française) au générique alors j'ai foncé. 

Ok Pierre Niney, on en parle partout : c'est le jeune premier à la mode. Je l'ai découvert dans "Comme des frères" il y a quelques mois avec Nicolas Duvauchelle et François-Xavier Demaison (un excellent film que je vous recommande d'ailleurs). Et j'avoue qu'il a réveillé en moi une fibre "cougar" que je pensais inexistante !!!

Ok les "cougars" c'est THE sujet à la mode dans les magazines féminins et dans les pires pseudos émissions de la TNT ! Ceci dit même si les femmes présentées sont très caricaturales, avec un côté "cagole", je peux comprendre le désir de vouloir vivre une vie sympa, active, pas pantouflarde quoi même après 40 ans ! Personnellement, je suis effarée de voir que ce sont principalement des femmes que je croise au cinéma, au théâtre, à l'opéra, au musée et au restaurant (le chinois du quartier, la petite crêperie du coin etc). Oui, je ne pense pas trop m'avancer en disant que les femmes aiment moyennement regarder du foot 5 soirs sur 7 entre Canal+, beIn sport ou le sport en streaming...

Donc un sujet à la mode ne fait pas forcément un super film... Dommage ! Ceci dit, c'est sympa mais sans plus : les scénaristes auraient dus mieux travailler les ressorts comiques quitte à utiliser un peu plus le côté caricatural. Et Pierre Niney, j'irai le voir dans Phèdre à la Comédie française.

Au final, 2 films de filles !