C'est peut-être tout le cirque médiatique autour de la naissance royale en Angleterre...

C'est peut-être la présence de S. que nous avons adopté symboliquement, qui vient passer des vacances chez nous...

C'est peut-être un signe de la fin de ma crise de la quarantaine...

C'est peut-être un des signes de la pré-ménopause...

C'est peut-être l'adoption de Hermès, notre chatte...

En fait, je ne sais pas exactement ce qui a provoqué cela. Je sais juste que mon "envie", ce petit pincement au coeur à l'idée de ne pas avoir de 5è enfant s'est envolée. Je ne sais pas quand, je ne sais pas comment, j'ai juste réalisé que ce désir, pourtant si fort, avait disparu. Je ne nourris pas de regret, ni de ressentiment, j'ai fait mon deuil de ce désir d'enfant. 

Je regarde avec plaisir et avidité les bébés, je leur souris, je les prends, je les hume, je les embrasse, je leur parle... Parfois, y'en a bien un que je prendrais avec moi mais c'est tout.

J'apprécie vraiment, vraiment beaucoup d'avoir de "grands enfants", d'être passée à autre chose que les couches, le lait et les problèmes de garde ! J'ai d'autres soucis. Je n'ai absolument pas envie d'être grand-mère pour l'instant non plus !

Je regardais un papa courant à la sortie de la crèche avec des jumeaux, un dans le porte bébé dorsal, l'autre dans le porte bébé ventral et j'admirais son harnachement. Et cette maman et son énorme poussette qu'elle est incapable de plier ou même de pousser d'une main en téléphonant de l'autre. Et mon patient à la retraite, obligé de s'occuper avec sa femme de ses 2 petits fils parce que les parents ont des horaires décalés. Résultat : les grands parents ont les enfants près de 220 jours par an parce que c'est plus pratique (il a compté) !!!

IMG_1453

 

Paradoxalement, je me demande par contre si j'ai bien fait de toujours travailler. Je sais que j'ai sacrifié Tit'puce qui aurait "mérité" une maman plus présente comme ses aînés. Car, même si en nombre de jours je travaille moins qu'à l'hôpital, la fatigue, la paperasse me rendent moins disponible et moins présente. Je n'ai même pas essayé réellement de prendre un congé parental ou simplement être mère au foyer, juste pour voir ! J'ai été peut-être un peu présomptieuse, persuadée que ce n'était pas pour moi... J'aurai géré différemment, appris à me contenter de moins au lieu de vouloir tout : épouse-mère-fille parfaite. 

Je n'ai pas de réels regrets cependant ; je me pose juste des questions.

Pour finir, ils sont là tous les 4, le temps passe trop vite et je n'aurai pas d'autre enfant...

Sur mon chemin de vie, c'est un désir non satisfait qui n'engendre pas de frustation : bienvenue chez les adultes !

IMG_1458

IMG_1463

 

DSC07662