La 1ère dissertation de philo...

Le devoir où il y a tout et rien à dire, celui qu'on ne sait pas par quel bout prendre mais sur lequel tout le monde a un avis, mais que personne ne veut écrire.

Boy craint toujours les dissertations, il rigole pour mieux masquer sa crainte d'avoir une mauvaise note et fait mine de nous prévenir.

Cela a donné lieu à des séances de souvenirs, des conseils dont il pensait pouvoir se dispenser en prétendant travailler avec un copain...

Finalement, il a commencé par appeler sa soeur au secours avant de bien vouloir m'écouter, lire, chercher, et accepter la méthodologie proposée.

IMG_1569

La soirée et la nuit seront longues, la note incertaine mais c'était bien agréable de ne pas être considérée comme une "vieille chose périmée" dès qu'on parle à un ado !