mardi 17 septembre 2013

Il est mort de quoi ?...

La semaine dernière, nous avons perdu 2 personnes : une de nos patientes et le conjoint d'une de nos patientes. Et comme à chaque fois dans ces cas-là, nous sommes confrontées ma collègue et moi à l'insensibilité, à l'égoïsme, à tout ce qui fait la bassesse de l'âme humaine... Oui les soignants ont de la peine, voire un grand chagrin ; non les soignants ne s'habituent jamais à ce genre de chose ! Notre métier c'est soigner, ce n'est pas croque-mort. Oui souvent malheureusement on accompagne. Je voudrais juste rendre hommage aux... [Lire la suite]