vendredi 27 septembre 2013

Lieux de perdition...

 Bon autant vous prévenir tout de suite, la reprise du régime ce sera pour la semaine prochaine ! Oui, je suis faible je l'admets ! Mais qui aurait résisté à un passage par la boutique du MK2 ??? Ah au fait, pour les fans de M&M's au beurre de cacahuète, il n'y en a plus. Ils en auront de nouveau à Noël.   En sortant du MK2, j'ai fait un arrêt sur image devant Le Camion qui fume... Le premier food truck à Paris qui prépare des hamburgers-de-la-mort-qui-tue ! Comme tout est fait sur place et à la commande, il... [Lire la suite]

lundi 15 octobre 2012

5 moments...

Expo vue à la Mairie de Paris. J'ai trouvé la mise en scène décevante, la circulation difficile au sein du lieu. Finalement peu de costumes mais le choix des extraits de films était captivant. Je pense que c'est ce qui a le plus plu . Je suis allée à l'Opéra Garnier voir l'expo "L'étoffe de la modernité". C'était aussi l'occasion de découvrir le nouvel espace musée-bibliothèque qui est superbe. Franchement si l'Opéra de Paris a un fond de plus de 6000 costumes, je ne comprends pas le peu d'éléments exposés. Mais quel plaisir de... [Lire la suite]
mercredi 3 novembre 2010

Petits rats...

En octobre, il y a eu 2 belles soirées à l'Opéra Garnier. Une soirée seule "comme une grande", pour Roland Petit. Ah le jeune homme et la mort ! Magnifique !!! Une autre soirée avec Grande fille pour compagne où nous avons vu Paquita, assises sur des strapontins à l'orchestre juste devant le maître de ballet. S'habiller, se faire jolie pour une soirée exceptionnelle, ouvrir grands les yeux, admirer la grâce, le perfectionnisme, les costumes, applaudir à tout rompre... Je suis contente de lui avoir fait découvrir tout... [Lire la suite]
mercredi 14 janvier 2009

Mulâtre du 18è siècle...

Petit mari et moi sommes allés voir "Le nègre des Lumières", un opéra d'Alain Guédé (journaliste au Canard enchainé) relatant l'histoire du Chevalier de Saint George... Prodigieux destin que celui du Chevalier de Saint-George. Né esclave en Guadeloupe en 1739, il va devenir l’une des stars de la société parisienne des Lumières. Formidable escrimeur, cavalier émérite, séducteur impénitent, il est surtout le violoniste le plus brillant de Paris, et sera sacré, en 1775, meilleur chef d’orchestre d’Europe. ... [Lire la suite]