En mère débordée indigne, je me suis réjouis ce matin de voir mes enfants retourner à l'école ! Oui, je l'avoue : j'aime avoir l'appartement pour moi seule (ou presque puisque ma mère est avec nous ).

Mais en bonne mère, je me suis sentie coupable de les voir se traîner devant la table du petit déjeuner, les yeux encore pleins de sommeil, ne demandant qu'à se faufiler sous la couette. Finalement, une fois lavés, habillés, coiffés, ils étaient contents à l'idée de retrouver leurs camarades, d'apprendre de nouvelles choses (euh pour mes 2 collégiens c'est un peu moins sûr).

Ce matin, j'avais rdv avec Marie-claude une voisine pour une 1ère séance de jogging. Oui, je reprends ! J'en vois qui ricanent en se disant "çà y est, encore des résolutions"... Sauf que cette année 2008 sera pour moi une année "sans résolutions" justement. Rien, niet, nada ! Je poursuis ma quête intérieure de la sérénité, du bien-être... Et forcément, çà passe par un peu de sport. Car courir a sur moi un effet idéal : çà me vide la tête. Je verbalise éventuellemnt mes soucis avec ma partenaire et pfiou, envolés ! Il y a le dépassement de soi aussi, l'observation de la nature, des gens qui courent, marchent, promènent leur chien... Courir me fait du bien, m'aide à relativiser.

Seulement pour recommencer à courir, j'ai dû trahir mon ancienne partenaire, privée de sport à cause d'un problème de ménisque dont elle a été opérée le mois dernier. J'avais promis de ne pas reprendre sans elle mais je n'ai pas pu. Il va falloir que je lui avoue ma très grande faute maintenant.

Qui dit "non résolution", ne veut pas dire ne rien faire, ne rien changer. Je ne vais pas me lancer dans de multiples régimes, juste acheter plus souvent bio, bien mâcher pour reconnaître les signes de satiété, manger une soupe, un fruit et un yaourt le soir, ne plus manger après minuit quand je suis au travail. Côté travail, je ne sais pas car je commence ce soir dans mon nouveau service alors j'aviserai... En famille, c'est être ensemble, se parler, rire, jouer, sortir, être un peu moins sérieux.

J'ai demandé à Petit mari de rentrer plus tôt le soir, de s'occuper des repas au moins 2 fois par semaine, de louer une voiture plutôt les week-ends où je ne travaille pas et sortir en famille un dimanche par mois.

Vous voyez bien : ce ne sont pas des résolutions !!!

Alors encore une fois, bonne année à tou(te)s et merci pour les très gentils voeux que vous m'avez adressés.