Reprise du travail ce soir après 5 semaines d'absence, suite à mon intervention chirurgicale. Hier, j'ai été en consultation à la médecine du travail. La doctoresse m'a déclaré apte mais "pas de port de charges lourdes pendant 2 mois". Euh, sachant que charge lourde = 24 kg, qu'un patient pèse en moyenne 70 kg, je me vois mal expliquer à mon collègue aide-soignant qu'il devra se passer de mes services pour réinstaller les patients dans leur lit...
Je suis contente de retourner à l'hôpital, de retrouver les collègues avec lesquels j'ai sympathisé. A tour de rôle, ils ont pris régulièrement de mes nouvelles ; cela m'a touchée et confirmé tout le bien que je pense d'eux. J'ai hâte de poursuivre nos discussions, nos éclats de rire, nos accrochages politico-écolo-économiques.

*****

On ne sabrera pas le champagne cette semaine ! J'ai encore 4 cartons de papiers, cours d'école d'infirmière, magazines divers à trier et jeter. Mais nous avons bien avancé alors je ne désespère pas d'offrir à Grande fille sa chambre d'ado pour les vacances de Noël.

Du coup, nous avons aussi pris du retard dans la préparation des fêtes. Le sapin et les décorations sont encore dans les cartons. J'hésite entre notre décoration traditionnelle multicolore sans thème particulier ou un truc plus "écolo" avec de la cannelle, de l'anis étoilé, des tranches d'orange séchées et des pommes de pin (vu dans le magazine Body + Soul de Martha Stewart).

*****

Le 1er trimestre est terminé. Petit mari ira à la rencontre parents professeurs samedi avec Grande fille. Ses débuts au lycée sont un peu laborieux, à peine plus que ce que nous avions imaginé. Elle a du mal à accepter de ne plus être 1ère de la classe, ni la plus jeune ! Personnellement, je trouve qu'elle ne s'en sort pas trop mal entre l'internat de filles, l'éloignement, le passage au lycée, le port de l'uniforme, le niveau scolaire plus élevé, des professeurs très exigeants à l'écrit, un emploi du temps chargé et l'étude de son instrument. Elle a des hauts et des bas mais elle s'accroche. C'est attendrissant de la voir sans cesse alterner entre l'ado et l'enfant, toujours à la recherche de l'équilibre mais si fragile encore.

Mr Pokémon, fort de son rôle de délégué, fait preuve d'une belle autonomie, même s'il fait ses devoirs à la dernière minute souvent et que sa chambre ressemble à un champs de bataille permanent. Malgré mes multiples rappels, il ne se fait pas couper les cheveux par son père. Je le soupçonne d'avoir envie de se faire faire des tresses comme certains de ses copains et cousins, ou d'envisager une reconversion en "Jackson five" car c'est un fan de funk et de disco !!! Je peux aussi raisonnablement comprendre qu'il ait froid à la tête (vu qu'il perd 2 à 3 bonnets par an).

L'instit de Minette est enceinte, donc elle n'ira pas au-delà des vacances de février. Je croise juste les doigts pour que le ou la remplaçante soit "bien" (en tout cas mieux que celle de l'an dernier !). Je dois reprendre avec elle le vocabulaire et les conjugaisons car ses connaissances sont superficielles et approximatives à mon humble avis, ce qui ne l'empêche pas d'être en tête de classe. Elle n'a pas acquis encore certains automatismes. Comme beaucoup de leçons d'orthographe et de vocabulaire n'ont pas été faites en CE1 ni en CE2, forcément au bout d'un moment, çà manque ! Entre cette nouvelle école, la classe Cham, elle a aussi changé de prof de violon. Et nous avons dû lui acheter un violon 3/4 qu'elle adore mais qui ne plaît pas à la nouvelle prof, car non acheté chez le luthier où madame a ses habitudes.

Tit'puce vit sa vie d'écolière en maternelle. Elle aime copier tout ce qu'elle voit sur les emballages, sans savoir les lire. Elle nous demande régulièrement de lui apprendre à écrire telle ou telle lettre "en attaché" ( c'est-à-dire en cursive). Elle progresse vite au piano, jouant des comptines telles "maman, les ptits bateaux", "j'ai du bon tabac", "ah vous dirai-je maman" mains ensemble. Il faut la voir travailler avec son air sérieux, concentré et sa fierté quand elle réussit !

Petit mari a cours de guitare le lundi soir avec sa 1ère audition le 14 décembre. Il travaille dur tous les soirs et nous serons tous là pour l'applaudir ! Je suis contente qu'il puisse enfin faire ce qu'il aime, qu'il se soit donné les moyens d'y arriver. Fini les soupirs, les regrets, les voeux pieux ! L'autre soir, il a même fait chanter les paroles d'une chanson qu'il étudie aux enfants...